Accueil > Bien manger, tous les conseils nutrition > Atouts et limites du piment pour la santé
Bien manger et vivre une vie équilibrée
Bien manger, tous les conseils nutrition

Bien manger pour votre bien-être. Pour être belle, en bonne santé, une alimentation saine et équilibrée est importante. Se faire plaisir en mangeant pour être en bonne santé. Tous les conseils pour une alimentation adaptée, objectif bien être !

Atouts et limites du piment pour la santé

vendredi 10 décembre 2010



Essentiel dans les cuisines de type mexicain, le piment connaît beaucoup moins d’adeptes chez nous alors qu’il a beaucoup de bienfaits sur la santé.

Les bienfaits du piment sur la santé

Le piment est intéressant pour la santé car il est composé de nutriments antioxydants puissants. Rappelons que les antioxydants luttent contre les radicaux libres qui facilitent le vieillissement de l’organisme. En détruisant les ADN, ils augmentent les risques de cancer. Ils contribuent également à l’apparition de certaines maladies cardio-vasculaires ou dégénératives liées à la vieillesse. Les composants du piment aux propriétés antioxydantes sont la lutéoline, la capsaïcine et la quercétine.
D’autre part, le piment contient quelques autres nutriments comme la vitamine C, le fer, le manganèse, le cuivre, la vitamine B6 et la vitamine K. Sachez que plus le piment est fort, plus les nutriments qu’il contient sont importants. L’Alpha-tocophérol n’est par exemple contenu que dans les variétés très fortes de piments. C’est un nutriment recommandé parce que selon des études scientifiques, l’alpha-tocophérol prévient la maladie d’Alzheimer.

Le piment et les organes digestifs

Le piment n’est pas spécialement interdit en cas d’ulcères d’estomac. En effet, même si le piment a tendance à tout brûler sur son passage, cela n’a pas d’effet secondaire grave sur l’estomac. Il a même été démontré que la capsaïcine contenue dans le piment protège les parois de l’estomac. Toutefois, il est préférable de s’en tenir à la tolérance personnelle pour ne pas créer d’accidents stupides.
Le piment est à éviter en cas de syndrome de l’intestin irritable qui se caractérise par un désagrément plus ou moins important au contact des organes digestifs avec certaines épices fortes dont le piment. Le cas de reflux gastro-oesophagien non plus n’est pas compatible avec la consommation de piment parce que la sensation de brûlure, déjà désagréable sans piment, devient vite insupportable.





Retrouvez toutes vos infos beauté sur TendanceBio cnil n°1167279  © Interactive Promotion