Accueil > Le guide de votre Santé > Dangers du Tabac > Dangers du tabac : Peaux à problèmes plus tabac
Les effets nocifs du Tabac sur votre beauté
Dangers du Tabac

Beauté ne rime pas avec tabac. La première est l’ennemie de la deuxième, sauf peut-être dans les polars des années 40, où l’héroïne est une créature mi femme mi déesse, enveloppée d’un mystérieux halo de fumée, ensorcelant les hommes sur son passage.

Dangers du tabac : Peaux à problèmes plus tabac

jeudi 12 février 2009



Les peaux à problèmes sont beaucoup plus fragilisées que les autres types de peau. Les acnés, les rougeurs, l’eczéma, le psoriasis,… sont les affections typiques des peaux à problèmes qui touchent un grand nombre de personnes.

Arrêter de fumer : Pensez à votre peau !

Les peaux à problèmes sont souvent trop sèches ou trop grasses. Quand elles sont trop sèches, la couche superficielle se desquament et s’écaillent, car l’hydratation naturelle est perturbée. Dans las où elles ont tendance à produire excessivement le sébum, les pores sont obstrués et s’infectent.

Aussi ces peaux nécessitent beaucoup plus de soins et d’attention que les autres types de peau. A ce sujet, en raison de la fragilité des peaux à problèmes, il est fortement déconseillé de fumer, aux personnes ayant ce type de peau.

La consommation de tabac peut aggraver l’état de la peau, à cause des divers agents toxiques contenus dans la fumée : la nicotine, le goudron, le monoxyde de carbone, de nombreux acides et alcalins toxiques, ainsi que des agents irritants.

Le monoxyde de carbone est nocif pour les tissus de l’organisme, dont la peau en particulier. En effet, cet élément à une affinité particulière avec les hémoglobines chargés de transporter les nutriments et l’oxygène vers les cellules. La présence massive du monoxyde de carbone dans le corps diminue la quantité d’oxygène dans le sang, qui lui est nécessaire aux activités cellulaires. Ceci est valable pour la peau, qui mal irriguée se ternit et se dessèche.

Les répercussions de l’inhalation du monoxyde de carbone sur les peaux à problème sont immédiates et aggravées : les peaux acnéiques et les peaux à tendance eczémateuses s’enflamment littéralement.

Ce cas est observable chez les jeunes fumeurs, ces adolescents en âge de puberté. Car en marge de l’intoxication au monoxyde de carbone, il y a également l’effet anti œstrogène de la nicotine. La nicotine quant à elle fait baisser la production de taux d’œstrogène dans le corps, alors que celle-ci, comme d’autres hormones d’ailleurs, est responsable du bon fonctionnement des couches cellulaires de la peau.

Le trouble hormonal de la puberté associé à la carence hormonale causée par la nicotine se traduit par l’irruption cutanée et l’aspect inesthétique que l’on connaît.

Et ce n’est que la peau, le goudron, la nicotine, le monoxyde de carbone… lèsent également d’autres tissus du système nerveux, du système respiratoire, du système digestif, du système capillaire…et ce sont surtout les jeunes fumeurs qui sont les plus vulnérables.

Aussi est-il indiqué la nécessité absolue et vitale d’arrêter de fumer si l’on a un problème de peau, d’autant plus pour les jeunes, car cela pourrait fortement endommager la peau.





Retrouvez toutes vos infos beauté sur TendanceBio cnil n°1167279  © Interactive Promotion