Accueil > Le guide de votre Santé > L’automédication : la prudence est de mise
Toutes les infos Santé pour mieux vivre
Le guide de votre Santé

Découvrez toutes les informations pour prendre soin de vous. Toutes les asctuces bien être pour lutter contre le stress, les effets du tabac, le café...

L’automédication : la prudence est de mise

lundi 13 décembre 2010



L’automédication est une pratique presque spontanée chez bon nombre de personnes. Il arrive même que certains daignent mésestimer une maladie afin de ne pas consulter un médecin. Pour éviter ce genre d’habitude, il convient de connaître les dangers d’une automédication non contrôlée.

Qu’est-ce que l’automédication ?

L’automédication est l’utilisation de médicaments à Prescription Médicale Facultative pour se soigner soi-même ou un proche librement consentant. Les médicaments en question sont légalement en vente libre dans les pharmacies. Autrement dit, leur acquisition ne nécessite pas la présentation d’une ordonnance médicale. En France plus de 70% de la population recourt à l’automédication. Le chiffre s’est récemment accru depuis la mise sur le marché de plus de 200 médicaments à Prescription Médicale Facultative le 01 juillet 2008. Soulignons que ces médicaments sont mis sur le marché après autorisation de l’AFSSAPS.

Depuis juillet 2008, bon nombre de pharmaciens ont dû aménager l’espace devant le comptoir pour placer les médicaments d’automédication nouvellement autorisés. D’une certaine façon, ceci encourage, les gens à recourir à l’automédication. Habituellement, les gens recourent à cette pratique pour traiter des maladies comme, la migraine, la toux, l’angine, le rhume, les foulures, les problèmes musculaires, la diarrhée ou encore les douleurs gastriques.

L’automédication : les précautions à prendre

L’automédication en elle-même n’est pas mauvaise. Le danger réside simplement dans le fait que bon nombre de gens en abusent. Certains sont même incapables d’admettre qu’une maladie nécessite la consultation d’un médecin et préfèrent jouer eux-mêmes le rôle de thérapeute. Conséquences, les maladies s’aggravent et deviennent même épisodiques. Les effets secondaires des médicaments ne sont plus contrôlés et le sujet développe d’autres maladies.

Pour éviter ce genre de désagrément, l’automédication doit être pratiquée raisonnablement. Lors de l’achat d’un médicament, il ne faut pas oublier de demander l’avis du pharmacien. Si le médicament demandé ne convient pas à la maladie, le pharmacien en proposera un autre plus efficace. L’automédication doit être pratiquée à court terme. Si le traitement tarde à donner des résultats ou que la maladie devient répétitive, il est nécessaire de consulter un médecin. Quand les symptômes de la maladie sont inconnus, consultez immédiatement un médecin. Enfin, procurez vous un manuel guide VIDAL de l’automédication ou un dictionnaire médical VIDAL afin d’avoir des informations plus poussées sur les règles de cette pratique.





Retrouvez toutes vos infos beauté sur TendanceBio cnil n°1167279  © Interactive Promotion